Lors de la décoration de son intérieur, la question de l’habillement ou non du sol se pose souvent. Faut-il tout miser sur un parquet chaleureux, un carrelage propre et facile à nettoyer ou encore une moquette confortable ? Un choix à ajuster en fonction des pièces et de la température extérieure. Cependant, ce choix n’est possible que si l’on est en train de construire sa propre maison ou appartement. Ou encore si on peut se permettre d’attendre le logement parfait, en faisant attention à ses détails.
On conviendra donc que dans la majorité des cas, on ne choisit pas vraiment son sol. Alors comment personnaliser son salon et y rajouter une touche bien à soi ? Que ce soit pour cacher un carrelage moche ou simplement pour réchauffer la pièce, une solution qui parait évidente s’offre à vous : un tapis.


Qu’importe son style, qu’importe sa taille, qu’importe sa couleur : les possibilités sont illimités pour enrichir votre sol.
Nous allons nous intéresser ici à un choix original, changeant du tapis beige que vous retrouverez chez tous vos amis : le tapis kilim.

tapis de salon kilim

Alors, le kilim, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un tapis persan, qui a la particularité d’être tissé plutôt que noué. On en trouve beaucoup en Iran, en Turquie ainsi qu’en Asie centrale. Ce tapis traditionnel existe depuis maintenant 10 000 ans.
Dans la tradition, il symbolise l’identité des peuples sédentaires. En effet, il renferme la mémoire des nomades et semi-nomades. Les symboles et motifs qui le composent sont une sorte d’écriture pour ces peuples qui leur permet d’immortaliser leurs périples. Cette pratique provient des anciennes croyances chamanistes.
Chaque tribu a son propre style, elles se différencient de par leurs motifs et leurs couleurs.
À l’origine, on trouvait le kilim principalement dans des yourtes, c’est-à-dire les habitations des peuples nomades. Mais également dans les mosquées, car, quoi de mieux qu’un tapis plein de symbolisme pour un lieu religieux ?

A quoi ça ressemble un tapis kilim ?

La trame du kilim est composée de laine, de soie ou de poils de chèvre. Sa chaîne, elle est soit dans les mêmes matériaux que sa trame, soit, la plupart du temps, en coton. Cette composition lui donne un aspect ferme et rugueux.
Le tapis est généralement plein de couleurs, aux tons ethniques (dans les rouges et bruns) et constitué de motifs géométriques.

tapis kilim

Une place de choix dans votre intérieur

Certains pourrait être réfractaire à mettre une telle touche d’originalité dans leur salon. Est-ce que ce tapis oriental ira avec votre table basse d’un design dernier cri ? La réponse est oui bien sûr ! Un des premiers avantages du tapis kilim est qu’il va aussi bien sur le sol qu’au mur. On peut très bien l’utiliser comme une tenture ou une sorte de tableau pour habiller vos murs.
De plus, tissé à la main, chaque modèle est unique, et aucun tissage ne se ressemble. Vous avez un large choix de couleurs, vous pouvez donc parfaitement l’assortir avec votre décoration déjà existante. Les motifs, eux, apporteront de la texture et de la complexité à votre salon, qui n’en sera que plus raffiné.
Son aspect personnalisable impact aussi son format. Vous avez un espace qui ne correspond pas au standard du marché européen ? Voici votre solution. Si vous avez la chance d’acquérir votre tapis au cours d’un voyage, vous avez même la possibilité de discuter directement avec l’artisan de ce que vous désirez.
Pour finir, osez mêler mode orientale et occidentale dans un espace. Cela vous fera sortir d’une décoration trop “magazine”, qui fait salon livré tout en un. En un mot, le tapis kilim apportera originalité et convivialité à votre intérieur, alors n’hésitez plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *